14jrs pour trouver 10 parrainages d'élus+ 300 d'électeurs !Help

Publié le par Douce de Franclieu

Madame, Mademoiselle, Monsieur, les Elus parisiens,


L’UMP m’a permis de me lancer, par le jeu du plus grand hasard, sans préparation, dans une campagne bien courte et habituellement fermée aux nouveaux venus.

 

Vivant entre Paris et le Gers depuis 53 ans, je connais suffisamment Paris, l’état de la droite parisienne, du centre et les maux dont Paris souffre pour ne pas craindre d’être interrogée sur le fond de ma candidature à la Primaire UMP Paris.  Ancienne adhérente de la Droite, militante de la Droite-Libérale Chrétienne de Charles Millon et des Cercles Libéraux d’Alain Madelin, suppléante active de Pierre Gaboriau, DL-UMP, aux législatives dans la 15ème circo de Paris en  2002,  membre active de l’équipe de Bernard Debré, UDF-UMP, qui a permis son élection à la législative partielle de 2004, soutien de la liste centriste dans le 16ème en 2008, fidèle adhérente de toutes les associations libérales de Paris, je sais de quoi nos quartiers manquent, chacun avec sa propre histoire, je sais comment nos banlieues souffrent de ne pas avoir su créer  de saine alchimie avec Paris. Enfin, je sais aussi combien si Paris meurt sous le joug socialiste, c’est toute l’économie et l’administration de la  France profonde, jacobine et centralisée qui sont impactées, dont le Gers. Mon association le Club Courbet a organisé des manifestations, conférences  et des salons du livre libéral, le dernier grâce au soutien de Pierre-Christian Taittinger, à la Mairie du 16ème, entre 2003 et 2006. Je vous laisse aller voir mon ‘pedigree gerso-parisien’ sur mon blog.


Donc mon projet ouvre le Paris français, pas celui des Parisiens repliés sur eux-mêmes, sur la Vie. « Paris la Vie, Paris libre en 2014 ». Actuellement le PLD, qui a rejoint l’UDI, porte les même valeurs. Combien d’investitures l’UDI donnera-t-elle au PLD ? Jusqu’à présent, et sauf oubli de ma part, seule l’Elue UDI Edith Gallois s’est battue sur le sujet du transport comme une libérale. Je la félicite.


Seul l’obstacle des parrainages est de nature à m’empêcher de proposer  un projet libéral-responsable pour Paris, car ayant affronté les socialistes du Gers à chacune des élections depuis 2007, comme militante Alternative Libérale puis comme Libérale UMP, je n’ai plus, du coup, eu de temps pour cultiver vos réseaux d’élus parisiens. C’est un obstacle majeur à ma candidature, vous le savez, ces réseaux sont bien peu ouverts à la société civile libérale -parfois vous en avez-vous-même souffert.  La vie politique est ainsi faite que vous craignez tous pour votre investiture. Ici, le parrainage sera anonyme. Les Elus UDI ne craindront pas ainsi de ne pas respecter les consignes de M.Borloo de non-participation qui concernent les candidats, pas les électeurs !

 

Hier soir, je n’ai pas été invitée par ses organisateurs UMP à un débat soi-disant très ouvert et convivial (ils ont osé le dire) de  présentation des petits candidats et il a fallu que je  pique une sotte mais légitime colère, désagréable et perte de temps pour tous. MM. Legaret et Bournazel en ont fait les frais et je leur renouvelle ici mes excuses.

 

L’UMP tâche de faire avec cette Primaire amende honorable, et comme me l’a dit Philippe Goujon qui a reconnu que j’avais de fortes convictions de droite, l’UMP compte sur l’ouverture de cette élection pour que la gauche ne puisse se moquer d’elle et que les rares électeurs parisiens  de droite encore inscrits à Paris aient à nouveau envie de voter, avec une candidate offensive contre la gauche et les verts. Les séquelles du duel de MM. Fillon/Copé à la tête de l’UMP ne sont pas toutes digérées par les adhérents UMP. La Gerso-parisienne peut vous en parler.

 

Démocrates,  vous serez heureux de prouver que vous êtes ouverts à de nouvelles compétences  et que vous n’êtes pas hostiles, en période de faillite du pays,  à l’idée de permettre à une candidate libérale-responsable de travailler avec les Parisiens et les Français à  ‘mieux d’Etat pour moins cher’. Vous aiderez, par votre parrainage, à ce que je puisse  présenter ma candidature à l’élection primaire, pour qu’une saine concurrence de l’offre politique puisse -peut-être ?- apaiser les électeurs de droite et du centre sans cesse trompés et déçus. C’est ce que plus de 200 chefs d’entreprise ont dit hier à Gilles Carrez à l’Assemblée Nationale, invités par le Club Concorde.

 

Je compte donc sur vous pour m’envoyer vos parrainage + CI ou carte d'électeur

soit scannés (ou photographiés par Iphone) à douce.defranclieu@gmail.com

soit par courrier à : Douce de Franclieu 125 rue de Longchamp, 75116 Paris.  Par manque de temps, je ne peux prendre RV avec chacun d’entre vous d’ici le 8 avril, mais j’assurerai une permanence  :

 

du mardi 2 au samedi 6 compris de 8h15 à 9h30 : Café Victor Hugo. Place Victor Hugo, 16ème (en face du métro Victor Hugo. PAF 1 consommation)

 

mardi 2 de 12h30 à 14h : Café Le Bourbon.  Place Bourbon, 7ème (métro Assemblée Nationale. PAF 1 consommation)

 

mercredi 3 de 12h30 à 14h : Café Falstaff. 10-12 place de la Bastille, 12ème(Croisement avec rue de la Roquette, métro Bastille. PAF 1 consommation)

 

jeudi 4 de 12h30 à 14h : Café Le Coup d'Etat. 164, rue Saint Honoré,1er (métro Palais Royal. PAF 1 consommation)

 

vendredi 5 de 12h30 à 14h : Café Le Malakoff. 6, place du Trocadéro, 16ème

 

vendredi 5 de 18h à 20h30 : Café Le Horse Odéon. 16, carrefour de l'Odéon, 6ème.

Voir mon blog chaque jour en cas de changement non de mon fait.

  

J’attends aussi vos critiques, vos avis et vos propositions.

 

Je vous prie de croire,  Madame, Mademoiselle, Monsieur, les Elus parisiens, à mes remerciements et à l’expression de mes sentiments respectueux et confiants.

 

Douce de Franclieu,

 

candidate libérale-responsable, girondine et anti-bobo

 

 

 

 

 

Publié dans Paris

Commenter cet article