2014 la société civile mûrit et bouge pour la Famille & l'Entreprise

Publié le par Douce de Franclieu

Contre l'Etat en ruine -malgré tout ce qu'il nous prend, gaspille et redistribue si mal, que de pauvreté- et qui répond à nos questions et à nos manifestations pacifiques par la tyrannie et la répression,

avec un chef d'Etat, le Roi est nu, dont le monde se gausse,

un gouvernement et un Parlement fonctionnarisés, pléthoriques ET incompétents, une administration sans cap et sans amarres, des acteurs économiques tous plombés, bcp de coulés,

un exode des forces vives plus important que celui de la Révolution,

un Medef encore hésitant,

un clergé encore prudent,

la société civile s'est levée, informée, organisée, pour désobéir poliment et fermement à l'Etat sinistre Providence.

 

Sa réponse veut donner du sens à la Vie, de sa conception à la fin, faire ressurgir ce qu'il y a de fraternité -je me méfie de celui de solidarité et d'égalité tels qu'ils sont utilisés,  et faire reculer l'Etat quand il empiète sur nos valeurs, nos choix.

 

Même si elle ne  le sait pas, et que le mot est si maltraité par les media et les Politiques, en cela elle célèbre la liberté de l'Individu, de l'Homme ou de la Personne, face au déséquilibre d'un Etat devenu fou et méchant. On peut appeler cela libéralisme ou ce que l'on veut, peu importe ! Même Hollande fait l'éloge du social libéral, on rêve !!

 

 La défense de la Famille est redevenue primordiale. Et ses combattants marquent des points, grâce au talent de 3 femmes courageuses, Frigide Barjot, Béatrice Bourges, venue à Auch l'hiver 2012, et Ludovine de la Rochère désormais toutes connues des Français même des Gersois devenus les rois du voyage en car !

 

Leurs mouvements, la Manif pour tous, le Printemps français, l'Avenir pour tous et leurs petits, continuent à construire lentement une réponse "NON à l'ETAT" qui décide pour nous à notre place, comme chez Staline ou Mao.

 

Ces femmes ont gagné ! Depuis 10 ans, je croyais que c'était plus un 'sujet d'hommes' qui ferait se lever les Français, celui de l'Entreprise, celui de l'Economie, celui de la Dépense Publique, celui de la paupérisation des classes moyennes, celui du chômage des jeunes. Et je me suis battue, femme peu qualifiée, contre des moulins à vent masculins ne pouvant, voulant ou sachant pas suffisamment s'organiser  et réformer. Je me suis trompée. la réponse est venue de la Famille et c'est normal car c'est le premier lieu d'Amour, personnalisé, à la carte et non au menu standart, normatisé, relativisé, destructuré...

 

Il faudra peut-être à nouveau des femmes pour faire le lien avec ce 2ème rempart de liberté contre l'Etat français, qu'est l'Entreprise, après la Famille.

 

Je vous rappelle ici quelques noms de femmes compétentes qui ont des réponses concrètes sur ces sujets :

Anne Coffinier pour l'Ecole

Marie-Laure Dufrêche pour les Retraites

Sophie de Menthon, pour l'Entreprise

Cécile Molinari pour la Science, l'Environnement, la Théorie économique,

Benoîte Taffin pour la Fiscalité

Agnès Verdier-Molinié pour la Dette publique,

...je retouverai les noms de celles que j'oublie..Il faut rejoindre leurs think tanks ou associations.

 

Alors, je rêve que l'une d'elles ou une autre fasse le lien entre leurs réponses et notre besoin de les rendre connues, donc politiques, imposables aux gouvernants.

 

En attendant, saluons quand même l'initiative de Droit au Coeur d'Hervé Mariton, celle de la Droite Forte, celle de GEEA, Génération Entreprise Entrepreneurs Associés, qui construisent enfin des programmes d'esprit libéral.

 

 

Et surtout, loin des vieux partis verrouillés et verrouillant tout à chaque nouvelle élection (MAM tête de liste SudOuest ! Lamassoure reparti à Paris ! Bayrou réinvesti à Pau !), une opposition droite et centre qui a largement voté pour le cumul des mandats..), apportons notre soutien critique à 2 offres nouvelles, de grand intérêt, d'une société civile en mouvement !

 

#NousCitoyens de Denis Payre et

 

#ParisLibéré de Charles Beigbeder

 

 

Commenter cet article