A 6 semaines du 1er tour de la Présidentielle

Publié le par Douce de Franclieu

Questions du public et des intervenants lors de la réunion du comité de soutien à Nicolas Sarkozy à Miélan lundi 5 mars.

 

1)  A quel titre le PS peut-il rabaisser une campagne présidentielle aux déboires privés et même physiques d'un candidat, lui qui a tu, pendant des années, les problèmes de santé et les frasques immorales de son MM Mitterrand, Président et DSK, le candidat PS auquel la France a échappé, 2 'pauvres’ (?) coqueluches des Media ?


2)  Si N. Sarkozy a focalisé d’immenses déceptions, tellement les espérances de changement étaient fortes, faut-il pour autant négliger l'impact, dans un pays frappé par l'immobilisme chiraquien et le jacobinisme, des obstacles venus des contre-pouvoirs intellectuels (syndicats, professeurs ou media),  territoriaux (les collectivités locales) ou administratifs (la Fonction Publique), majoritairement à gauche ?


3)  Peut-on honnêtement souhaiter à notre pauvre pays 10 ans (5+5) avec un François Hollande à sa tête, dont ne veulent ni Mme Merkel, ni M.Cameron, ni aucun des autres Européens, courageusement engagés sur le chemin de la réduction de la dépense et de la sphère publique et qui nous laisseront tomber avec un tel symbole de socialisme ringard ?


4) Comment rester un interlocuteur mondial crédible et attractif si l'annonce de l'élection d'un nouveau candidat de gauche -caviar lui aussi- fait à nouveau fuir de ce pays les créateurs d'emplois et de richesses, parfois récompensés par une légitime richesse dont tout le pays profite et que son matraquage fiscal, (reconnu inefficace !) va spolier ?


5)  Comment composer une grande famille ou coalition ou union nationale de Droite, du Centre ET des Libéraux pour faire comme les pragmatiques Allemands et les Anglais ?

 

Réponse*: donner à Mme Le Pen ses dernières signatures, mettre une vraie touche de proportionnelle dans nos élections et immédiatement voter le non cumul des mandats.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article