Bravo à l'Ump du Gers pour sa tournée de débats

Publié le par Douce de Franclieu

Que la Dépêche (les grands chefs car je veux croire que les journalistes n'ont pas le choix) me fasse passer ou pas n'est plus un problème. J'ai accès au Sud Ouest et au Petit Journal.

 

J'ai aussi, et de plus en plus si les Gersois s'y intéressent et s'en amusent,  'mon blog, mes twitts et ma page Facebook'.

Certes pas encore suffisamment fulgurants ou connectés, mais pour une Mamie allergique, que l'on a aidée car non, ce n'est pas simple- je suis fière et heureuse de ma liberté mediatique.

 

Vive internet ! qui pallie le mauvais pluralisme de la PQR dans le Gers. Tant pis pour ceux qui n'aiment que la Dépêche et ce pour 'sa Nécro' comme je l'ai entendu.

 

Enfin, vivent aussi les réunions publiques !

 

La grande réunion Ump à Auch mardi soir a permis d'écouter des parlementaires de bon niveau. Bravo à Gérard Dubrac, Gérard Bézerra et leur équipe d'avoir organisé sans repos une quinzaine de réunions publiques dans le département. La Droite UMP s'est mobilisée. Avec peu de journalistes malheureusement.

 

Aux Cordeliers, j'ai évidemment ressenti une préférence pour le discours de convictions de Gauche libérale moderne de JM Bockel, comparé à la harangue plus classique mais entraînante de J Chartier. Il faut de tout. Il manquait un Myard et un Courson, on les invitera.  


Le lendemain, je lisais dans l'Express que le journaliste Philippe Manière ne voyait pas comment Nicolas Sarkozy ferait sans François Bayrou et François Hollande sans Mélenchon. Il disait la même chose le soir en signant son dernier et intéressant livre, 'le pays où la vie est dure', expliquant notre divorce avec la Mondialisation. Pourvu que les Français indécis fassent vite connaître leur désignation raisonnée pour le 1er tandem et non pour la fin du monde que représente le second. D'ici 10 jours.


Douce de Franclieu

Publié dans Gers

Commenter cet article