Douce au régime light Presse et régime sec Préfecture

Publié le par Douce de Franclieu

Ils sont drôles, par ici.

 

Les journalistes font mine de s'étonner, comme les socialistes, de la victoire de Martin et Montauger dont depuis 15 jours -ou toujours-,  ils publient les annonces trébuchantes de généreuses subventions dans leurs pages. Fallait pas être Mme Irma ni Enarque pour analyser raisonnablement et comptablement les forces en présence et mon déficit de présence sur le fonds de nos projets (et pas juste la forme) dans les media, malgré un reportage sympa sur FR3. Ils m'ont mise au régime light par rapport à mes débuts en 2007. Une radio qui devait m'interviewer dimanche soir m'a carrément oubliée. Je ne leur aurais rien appris d'excitant il est vrai, sinon mon angoisse pour les comptes de la France.

 

Ils ont de la chance, l'an prochain,  je vais leur ficher la paix, il n'y aura pas d'élection, après 5 ans sans interruption. Nous allons pouvoir nous en donner à coeur joie à regarder à la TV le vrai pluralisme des Guignols, pas tendres avec les socialistes- chacun son tour ! Dans 2 ans, tout aura tellement changé qu'ils seront presqu'heureux de me retrouver...?hum?hum?

 

Quant à la Préfecture, décidément pour moi c'est double régime sec, je ne saurai pas si leurs éclairs au café valent ceux de Mirande. Pas pu me faire inviter comme apprentie candidate UMP aux voeux 2012, à une cérémonie de 1000 Personnes, et pas pu prendre un verre, comme candidate battue, après notre défaite dimanche soir dans la salle réservée... aux Elus ! On salue même pas les vaincus, qui ont mené combat, dans ce pays.

 

Et vous voudriez que je sois douce !

Publié dans Gers

Commenter cet article

Le Parisien Liberal 13/06/2012 11:51


Bravo d'avoir mené ce combat d'idées.