La science toujours. Résurrection après l'enfer.

Publié le par Douce de Franclieu

http://www.baclofene.org/wp-content/uploads/2011/06/dernierverre.gifLa recherche scientifique (cette fois, plus sur les gênes, mais sur les molécules ) et le courage font des merveilles : le Pr Olivier Ameisen, cardiologue,  s'est sorti de son propre et durable alcoolisme en prenant à fortes doses un médicament normalement administré à de faibles doses à des malades atteints de sclérose en plaque, le BACLOFENE, ou Lioseral.

 

Il faut acheter et lire son  livre, "Le dernier verre", où il raconte sa descente aux enfers et sa résurrection.

 

Après d'infernales difficultés et querelles de chapelle, le résultat de la 1ère étude publié cette semaine dans la revue Alcohol Alcoholism, révèle une efficacité incontestable. Dont j'ai été témoin. Que vous devez transmettre aux victimes de ce fléau. Plus question d'abstinence, im-pos-si-ble, mais d'indifférence, rapide, à l'alcool.

 

Il faut lancer des protocoles d'études. Et peut-être appliquer cette Recherche aux autres drogues ?

 

Suite à la parution de l'étude de Philippe Jaury et de Renaud de Beaurepaire ; dans la revue de référence mondiale Alcohol and Alcoholism, lire :

 

Oxford Journal (en anglais)

Le Parisien - Le Baclofène prometteur

Liberation - La molécule qui vient à bout de la bouteille

France Soir - Alcoolisme : Le baclofène serait un antidote

Le Figaro Santé - Alcoolisme : bons résultats du baclofène  

Science et Avenir - Baclofène : premiers résultats encourageant contre l'alcoolisme

TF1 - Le baclofène, remède miracle contre l'alcoolisme

Le monde - Une étude confirme l'intérêt du baclofène pour combattre l'alcoolisme

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie Imbert 28/03/2012 08:45


Oui le baclofène permet aux malades alcoolique de devenir indifférent à l'alcool car il supprime l'addiction.


Olivier Ameisen l'a découvert en 2004, a réclamé des essais cliniques toujours repoussés par ceux qui en avaient la charge. Ce médicament générique n'intéresse personne, ni les laboratoires
ni la grande majorité des alcoologues qui verraient leur profession bouleversée.


Pour l'avoir réclamé à nos médecins à partir de 2009, après la lecture du livre le dernier verre, nous savons que le baclofène est efficace.


Face aux ravages quotidiens de cette maladie, face aux 120 morts par jour, nous ne voulons pas attendre la fin des essais, toujours pas démarrés, pour obtenir l'AMM. D'autant que nous n'avons
aucune certitude sur le fait que ces essais suffisent à faire fléchir l'AFSSAPS tant la position de cette dernière se révèle partiale. Et  qui déclare, en outre, qu'il faudra jusqu'à un
an après la demande d'AMM pour que la réponse soit rendue. Ce qui repousse le tout à 2015 !!


Nous avons mis en ligne une pétition, le SCANDALE du baclofène, obtenons au plus vite une extension de l''AMM. Aidez nous en la signant. http://liencs.fr/040 Notre force viendra des milliers de signature qu'elle obtiendra


Sylvie Imbert - Association BACLOFENE - http://www.baclofene.org - http://www.baclofene.com