le Système Martin : Cirque Jazz Bartabas et cie = la ruine

Publié le par Douce de Franclieu

A quelques heures de la fin de la campagne électorale du 1er tour sur internet , et de notre dernière réunion à Miélan, voilà de quoi faire réfléchir les indécis, s'il en reste et s'ils ont le temps de lire !?

Après l’intéressante analyse sur la gestion socialiste du Gers tirée du Nouvel Economiste de mars 2011, contre le ‘Système Martin’, l’expression est de l’Express de septembre dernier, je vous propose, pour ne pas faire de jaloux, d’acheter Le Point de cette semaine sur ‘la France des Tire au Flan’, titre qui pourrait résumer sa gouvernance.

Vous n’aurez guère d’infos de ce genre dans la presse locale. Si vous ne dépassez pas Auch de temps en temps ou ne passez pas beaucoup de temps sur internet, vous n’avez ni infos ni armes pour vous battre contre la désinformation et vous abandonnez le combat politique à une armée de ‘bobios’ dépensiers, dogmatiques et fumeux défenseurs de la planète. Aujourd’hui, l’Omerta médiatique contribue à faire croître ce système socialo-verdâtre. Et en matière d’échec de la politique de l’eau, des déchets, de l’énergie, il y aurait beaucoup à dire.

Déjà il y a 5 ans j’ai tâché en indépendante libérale de faire passer les messages que j’enregistrais, par internet ou lors de conférences qui ont lieu partout en France, sauf à Auch, sur les exemples des pays étrangers confrontés aux mêmes crises que nous et qui ont réagi plus vite et obtenu de meilleurs résultats, comme le Canada et la Suède il y a déjà 20 ans. J’avais même offert un exemplaire du livre de Magnus Falkehed, ‘le Modèle Suédois’, achetable par internet, paru en 2003, et écouté à Paris en 2004, à nos Elus socialistes. Aujourd’hui, vous pouvez acheter un livre passionnant sur le modèle allemand. Vous pourriez vous inscrire à un colloque sur ces expérimentations qui ont réussi et qui aura lieu à Dax, le w end du 7 et 8 juillet. Si Auch était accessible, les conférenciers de ces colloques seraient venus à nos réunions.

Aujourd’hui, comme mon suppléant Pierre Seillan l’a fait, beaucoup de nos enfants partent travailler à l’étranger et savent ce dont je parle. Ils s’installent dans des pays qui se demandent si nous allons reprendre notre rang, en accomplissant enfin les réformes structurelles. Nicolas Sarkozy a fait beaucoup de réformes, pas faciles en période de crise financière, pas toujours lisibles, dans un pays habitué à l’Etat Providence qui est devenu, sous le coup de lois socialisantes et soi disant protectrices, le pays de la réglementation, de la taxation, de la subvention, le tout soi disant écolo, coiffé par le principe de précaution de la catastrophique Nathalie KM, alliée de Bové et de Philippe Martin. Plus de 56% de notre PIB part en prélèvements obligatoires pour des dépenses publiques qui ont réduit puis asséché l’initiative et la dépense privée, à tous les niveaux.

Aujourd’hui, je remercie Gérard Bézerra, Gérard Dubrac, et toute l’équipe gersoise UMP qui m’ont permis de me présenter, ce que je n’aurais pu continuer à faire, seule. Après une élection présidentielle qui nous fait craindre d’être gouvernés par des tas de Philippe Martin, à l’aube d’une quasi faillite, à la grecque, l’urgence de vous proposer un député réformateur dimanche nous a donné des ailes à Pierre Seillan et à moi pour parcourir et informer ce département abandonné de Paris, que nous aimons. Car nous l’aimons, vivant, chlorophylle, certes, mais pas chloroformé par des Ecolos dogmatiques et incompétents qui font vivre grassement le « Système Martin ». Avez-vous idée du nombre de cumuls –cumul de leurs retraites à tous les 2 ?- et donc des blocages, embauches injustifiées, dépenses inappropriées, non budgétées, emprunts irresponsables, impôts à lever, induits par le tandem Martin / Montauger ? Ancien Préfet, Maire, Conseiller général, Président du Conseil Général, Député, Maire d’Auch, président de la communauté de communes du Grand Auch, présidents, directeurs de ci, de ça. ? Cela ne dérange pas votre idée de la démocratie ? Et leurs cadeaux faits aux électeurs-clients depuis 15 jours, non stop dans la Dépêche ?

Alors, comment, députée, secondée par Pierre Seillan, pourrai-je aider le Gers à sortir du rang des départements qui n’attirent aucunes forces vives, seulement des touristes en août, nos enfants quand arrive Noël ou des retraités aux revenus très modestes ? En informant et en faisant voter les lois qui libéreront nos énergies. C’est bien l’heure, grave, de parler du rôle de l’Etat.

Nous souffrons vous le savez d’un Etat obèse, qui intervient hors ses périmètres régaliens, d’une Fonction Publique pléthorique et bloquée, d’une centralisation déresponsabilisante, d’un indigeste et ruineux mille-feuille administratif, de syndicats destructeurs. Nous obéissons à des acteurs économiques insuffisamment mis en concurrence, car les monopoles publics sont aussi dangereux que les cartels privés. Nos entreprises meurent victimes d’un code du Travail illisible et d’un droit social dépassé, inefficace, que l’on ne peut plus financer, et qui ouvre la porte aux abus de toute sorte. Alors, comme les caisses sont vides, tout va s’arrêter et ce sera à François Hollande de répondre aux questions du FMI et de l’Europe, avec des Parlementaires libres et courageux.

Que proposons-nous ? Notre Programme s’articule autour de 3 axes :

 

Publié dans Gers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article