on se refait une Nuit du 4 août 1789 : abolition des privilèges du public ?

Publié le par Douce de Franclieu

http://www.teachthought.com/wp-content/uploads/2012/11/twitter-logo-hashtag.jpgJ'adore tweeter, j'y lis les prouesses des Jeux Olympiques, je vois que contrairement à ce qu'on écrit ici dans notre presse anglophobe, le métro marche bien, tout se gère bien, l'ambiance est bien, les Anglais et Français qui habitent Londres sont bien...même la pluie est bien...

 

J'adore lire l'humour -triste, à raison, des jeunes, qui en des mots resserrés fait du bien à l'heure des incohérences économiques si désolantes pour notre beau pays et des mesures socialos tueuses pour ce qui nous restait de forces vives.

 

Hécatombe des entreprises, massacre fiscal, plus d'autre choix pour certains que l'exil, et tant mieux, ceux qui le peuvent recréeront de la vie ailleurs quand notre pays sera peuplé de zombies spoliés malades vieux tous devenus 'des aides à la personne'...

 

donc sur twitter@douce2franclieu, j'ai proposé une nuit du 4 août 2012 -cf 1789, pour l'abolition des privilèges du public, avec manifestations diverses (défilé le long de la plage, ou autour de la place de la Mairie à Auch, pot au café, pétanque ou concert de jazz entre amis...) entre 20h et 22h, (pour permettre aux vacanciers qui auront roulé toute la journée de prendre les clés du mobil home au camping de la plage, du gîte rural gersois ou de la chambre d'hôtel 5 * à l'Ile Maurice???) contre le "Coup de massue fiscal d'une ampleur inédite qui va s'abattre ..." (Figaro de ce jour). Brandissons tous un drapeau blanc (balai brosse ou ombrelle de la mamie avec torchon, sopalin, tee shirt, affiche, lange du bébé, avec écrit au gros feutre noir : "le public tue le privé" et défilons...


Je n'ose pas vous proposer, comme les Anglais savent si bien le faire, de nous mettre à poil, ou de nous montrer tondus... ça ne m'irait pas mais ça marquerait les esprits ! et vous ferez bien comme vous voulez !!! attention à la Maréchaussée, elle n'a pas le sens des libertés individuelles très chevillé au corps ou celui de l'humour toujours très developpé du fait des lois liberticides que les Députés pondent.

 

A relayer ! qui sait ???

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article