AG AFBV à l'Agro.Gers leader demain d'une fabuleuse Recherche ?

Publié le par Douce de Franclieu

Hier, après un train de nuit, de + en + fatiguant, enclavement, travaux, enclavement, retard, ...j'étais présente à l' AG de l'AFBV (Association  française des Biotechnologies végétales) à l'Agro de Paris . Une association de scientifiques qui se donne du mal. Pas encore assez offensive face aux hommes des cavernes qui font la pluie et le beau temps chez nous. Elle veut s'ouvrir plus aux agriculteurs, mais ceux -ci redoutent les faucheurs dans un pays qui ne respecte pas le droit de propriété. Et hésitent à se battre après 10 ans d'injustice médiatique et politique.

 

Le rapport sur l'Etat mondial de la commercialisation des cultures biotechnologiques (160 millions d'hectares dans le monde au 31 oct 2011 et 8% de criossance par rapport à 2010) est confondant. Qui lèvera ce tabou ?

 

Pas un Gersois dans l'amphi. Et pourtant, la Recherche, si on le voulait, c'est vraiment notre compétence. Nous pourrions compter parmi les leaders sur ces sujets qui concernent les jeunes agriculteurs de demain. La science du Vivant. Pour les producteurs et les éleveurs. Et toutes les filières qui en découlent.

 

Bien sûr, sans Philippe Martin, José Bové ET Nathalie Kosciusko Morizet, JL Borloo.

 

Passionnante conférence sur la Biologie synthétique. Compliquée pour une non scientifique.

Ah, si on autorisait la Recherche, on aurait des ingénieurs, des scientifiques, des labos, des brevets, des usines, des employés, des semences en amélioration, des technologies en progrès et moins chères, de nouvelles thérapies réparatrices, des réponses nouvelles.

 

Qui ira, chez les agriculteurs, inviter des membres de l'AFBV, la Fondation pour l'Ecologie, le PRRI à Auch, à en parler 'POUR' ?

 

J'en rêve, juste pour faire un équilibre avec toutes les réunions organisées ou aidées par le Conseil Génaral, pour en parler, 'CONTRE' .

Publié dans Gers

Commenter cet article

Kressmann 31/05/2012 09:32


Les biotechnologies sont indispensables pour permettre à notre agriculture d'être plus écologique et plus compétitive tout en beneficiant à la santé des agriculteurs. Refuser les biotechnolofgies
pour l'agriculture conventionnelle , c'est donc lui empêcher de progresser vers le developpement durable. On ne sortira pas la France de la crise sans faire appel à la recherche. C'est la
conviction de l'AFBV.

Douce de Franclieu 08/06/2012 13:44


merci


gattaca 18/05/2012 10:01


Peut-être qu'Arnaud Montebourg avec son ministère du "redressement productif", prendra conscience que, depuis 15 ans, on a détruit complétement les compétences de la France en matière de
biotechnologies végétales. J'espère qu'il ne sera pas aux bottes de EELV qui, dans leur programme, refusent les biotechnologies ... tout simplement !!! (page 30 de leur programme : Vivre mieux,
vers une société écologique)


Plus obscurantistes que ces gens là, c'est difficile à trouver !


Quand on réalise que depuis la création du premier OGM (un tabac) en 1984, la France n'a même pas été capable d'en commercialiser un seul, on mesure la dégradation de nos savoirs et compétences
et cela s'amplifie de jour en jour. Les différents gouvernements, ministres, préfèrent s'appuyer sur l'idéologie de l'écologisme ... des gens qui prétendent faire de l'écologie alors qu'ils
refusent les OGM ... cela traduit bien le fait qu'ils n'ont pas compris ce qu'est un OGM ni les bénéfices écologiques qu'ils représentent (meilleur EIQ) !  


Quand on réalise également que les Marocains n'achètent plus notre maïs parce qu'il n'est pas GM...!!! Eux, au moins, ont compris que les maïs GM Bt étaient meilleurs pour la santé (humaine et
animale). 


"Le changement, c'est maintenant" .... espérons que ce ne sera pas "demain" et toujours "demain" ! 

Douce de Franclieu 08/06/2012 13:46


Terrifiant merci pour votre commentaire, dont je partage la crainte !


Le Parisien Liberal 17/05/2012 05:05


un truc un peu fou, revelé par Stéphane Soumier sur BFM mais peu repris par les grands médias : est ce que les français ont pris conscience du fait que l'Allemagne et les Pays Bas sont de plus
gros exportateurs agricoles que la France ? Oui, les Pays Bas.


Même ce mythe de la France puissance agricole s'effrite. Il y a vraiment matière à réflexion ici.

Douce de Franclieu 08/06/2012 13:47


ici les subventions, dotations et allocations règleront le pb... c ce que le PS fait croire..