Lettre à Greenpeace. L'éolien c'est du vent

Publié le par Douce de Franclieu

http://images.cdn.fotopedia.com/flickr-2316800938-hd.jpg"Monsieur le rédacteur en chef, Nous avons été particulièrement choqués par les attaques portées contre nos associations adhérentes à la FED dans votre dernier bulletin « La Bannière » à propos des énergies renouvelables.

 

Depuis des années nous dénonçons les comportements inacceptables de promoteurs qui démarchent nos élus locaux en les invitant à élaborer des projets éoliens sans en informer la population « par crainte des anti éoliens ».

 

Nous habitons dans un parc naturel régional et nous estimons que ses responsables ont reçu mission d'assurer la protection de notre patrimoine naturel et culturel. Malheureusement ils se laissent fasciner par les revenus que pourraient rapporter l'éolien industriel aux collectivités locales. C'est leur seule motivation, même s'ils affichent de pseudo convictions écologiques.

 

Nous ne pouvons pas laisser saccager les espaces naturels jusqu'ici préservés ni accepter les atteintes à la biodiversité (avifaune, chiroptères) en biaisant les études d'impact. Nous refusons de rester passifs devant le manque d'intérêt de nos élus pour ce qui constitue notre cadre de vie, les paysages auxquels nous sommes attachés et que nous envient les touristes de l'Europe du Nord, saturés d'éoliennes dans leurs pays d'origine.

 

Nous avons reçu l'appui de la FED lorsque nos élus nous ont traités de nimbies, de ringards ou de poètes. En adhérant à cette fédération, nos associations entièrement bénévoles ont reçu l'assurance que la FED est totalement libre, qu'elle n'est subventionnée par aucun organisme et qu'elle ne défend ni le nucléaire ni les thèses climatosceptiques.

 

Vos attaques sont particulièrement injustes et vexatoires à son endroit et à notre égard. Pourriez vous prêter une plus grande attention aux dérives qu'entraînent les facilités financières et fiscales aux promoteurs éoliens ? C'est particulièrement choquant sur le terrain et nous le vivons tous les jours.

 

C'est pourquoi nous attaquons de toutes nos forces et par tous les moyens légaux les projets éoliens industriels qui contreviennent aux engagements souscrits par nos élus en matière de protection des espaces naturels et à leurs obligations vis-à-vis de la qualité de vie des habitants.

 

Nous exigeons une politique énergétique respectueuse des personnes et de l'environnement. Nous vous saurions gré de bien vouloir essayer de comprendre nos inquiétudes et nos réactions. Nous ne rêvons plus d' un « éolien idéal » depuis que nous connaissons de très près les tenants et aboutissants de sa mise en œuvre ! EF"

 

Je m'associe à cette lettre.

Commenter cet article